Qu'est-ce que l'Observatoire de la Digitalisation

Logo

le chiffre de Mars

22%

Des Français ont expérimenté le télétravail durant la période de crise.

L'interview

Marc Trilling

Président, co-fondateur de Saegus

Revoir l'émission sur BFM Business

Le télétravail ne suffit pas, car l’homme est un animal social, et le télétravail ne lui offre pas d’interactions sociales suffisamment riches ou en tout cas pas au niveau de ce que lui offriraient les interactions physiques.

L'oeil de l'expert

Comment s’est imposé le télétravail ?

Longtemps évoqué comme une réponse efficace à l’équilibre de vie personnelle et professionnelle, le travail à distance – ou télétravail – s’est imposé comme un nouveau mode de travail, sous la contrainte de la crise sanitaire. Et de choix, il n’y en a pas vraiment eu : la France accuse un retard de 20 milliards de croissance chaque mois (dont la France des loisirs qui pèse près de 10% du PIB à l’arrêt), pesant lourdement sur plus de dix milliards de déficit budgétaire. Ces chiffres sont hors normes.

L’économie doit continuer et pour la préserver dans les conditions sanitaires actuelles, le télétravail s’est intensifié pour devenir dans certains secteurs la nouvelle norme. Mais si 80% des Français le plébiscitent, quelques contrastes sont à noter.

Les chiffres de notre sondage annoncent clairement la couleur : le télétravail ne s’improvise pas car il faut donner les moyens aux télétravailleurs de le faire dans de bonnes conditions : les accompagner, et le faire avec le bon matériel. Et ce n’est pas seulement une question d’outil : un nouvel actif aura plus de difficultés à se repérer, surtout dans une entreprise dans laquelle il n’a pas mis les pieds et vivre ainsi son télétravail comme un isolement professionnel compliqué à gérer dans la durée.

Un salarié expérimenté se satisfait de l’institutionnalisation du télétravail mais attendra d’autres choses du travail à distance (management des équipes à distance, conduite et gestion de projet, préparation et suivi de comités, gestion crise, …).

Et un constat complémentaire : le télétravail ne suffit pas, car l’homme est un animal social, et le télétravail ne lui offre pas d’interactions sociales suffisamment riches ou en tout cas pas au niveau de ce qui lui offriraient les interactions physiques. Et à ce propos, trois quarts des français l’expriment au travers du besoin de retourner dans leur entreprise. A ceci s’ajoute le manque d’efficacité lié au télétravail, exprimé par le tiers des sondés.

En tant que spécialistes du Digital Workplace, nous sommes au …

Continuer de lire l'étude