Qu'est-ce que L'Observatoire

Logo

le chiffre de novembre

77%

Des salariés français affirment que l’impact de l’inflation sur leur secteur d’activité est élevé

L'interview

Frédéric Brajon

Co-fondateur et Directeur Data chez Saegus

Revoir l'émission sur BFM Business

Paradoxalement, cette crise dope la créativité des entreprises en les poussant à innover pour proposer des solutions simples d’utilisation avec des gains immédiats, comme les solutions de gestion de l’énergie ou d’optimisation des achats.

L'oeil de l'expert

Instabilité économique, risques de pénuries, guerres, tension sur l’approvisionnement en matières premières... Les causes de l’envolée des prix sont nombreuses.

Le budget des ménages et celui des entreprises le ressent, associé à un sentiment d’anxiété à l’approche de l’hiver et la sensation de ne plus avoir la main sur ses dépenses. Face à cette situation, les Français et les entreprises s’organisent, chacun à leur échelle ; certains leviers sont pourtant similaires.

Une fois les dépenses superflues éliminées, les actions se concentrent sur les postes principaux : la dépense énergétique et les achats alimentaires ou de première nécessité. Pour cela, les particuliers peuvent s’appuyer sur différents types de supports (par exemple, une application aidant à mieux piloter ses dépenses) ou sur la relance et l’accélération des mécanismes d’économie circulaire, faire appel à la technologie (notamment à des solutions d’intelligence artificielle afin de trouver des modes de consommation plus efficients) ou repenser leurs modalités de rémunération avec leur entreprise afin de bénéficier de services plus avantageux.

Paradoxalement, cette crise dope la créativité des entreprises en les poussant à innover pour proposer des solutions simples d’utilisation avec des gains immédiats, comme les solutions de gestion de l’énergie ou d’optimisation des achats.

S’il est probable que la consommation des ménages repartira à la hausse lorsque la courbe de l’inflation s’inversera, gageons que les processus engagés dans les entreprises seront durables, voire encouragés par les nouvelles règlementations sur la décarbonation et la sobriété énergétique.

Continuer de lire l'étude