top of page

Portrait d'une Proxy Product Owner

Dans un contexte où la collaboration entre les développeurs et experts métiers est d’une importance cruciale pour la réussite des projets digitaux, la mise en place de la méthodologie agile est de plus en plus répandue. Elle se base sur une approche itérative et incrémentale et favorise la transparence et flexibilité au sein des équipes.


Emma, experte agile et Proxy Product Owner (PPO), nous partage son expérience et ses conseils sur la manière d'optimiser les échanges et de renforcer la collaboration entre développeurs et experts métiers.


Quel est le rôle d'un Proxy Product Owner ?

Sur ma mission actuelle, je suis le bras droit du Product Owner (PO), qui suit le cycle de vie et est garant des objectifs d'un produit. Je travaille en étroite collaboration avec lui pour comprendre la vision du produit, traduire les exigences métiers en éléments concrets du backlog et assurer que les fonctionnalités développées répondent aux besoins et objectifs métiers ; le tout, en veillant à la communication et collaboration entre les développeurs et experts métiers, tout en respectant les contraintes du projet. Pour ma part, j’ai une connaissance technique plus poussée et assure le suivi opérationnel de nos actions. Nous nous complétons.


Quels sont les outils que tu utilises au quotidien ?

J’utilise principalement Azure DevOps, qui nous permet de regrouper les user stories, bugs et tâches. La PO et moi-même suivons les tâches selon leurs priorités et selon les dépendances entre les différentes user stories.


Nous utilisons également des outils comme Miro pour les ateliers et instances agiles qui le permettent, comme la sprint retrospective ou la sprint review. Ces outils nous permettent de travailler de manière collaborative et de documenter efficacement les étapes du projet.


Quels sont les principaux défis que tu rencontres avec tes équipes ?

Le principal défi réside dans le manque de compréhension de la part de l'équipe métier concernant les obstacles auxquels l'équipe de développement peut être confrontée ; ces obstacles sont souvent indépendants de notre volonté et échappent à notre contrôle. Parfois, les experts métiers peuvent avoir une perspective plus orientée vers les résultats et attentes spécifiques en termes de fonctionnalités et de performance.


Un exemple concret de ce défi dans ma mission actuelle : l’utilisation d’ordinateurs virtuels par nos développeurs. Toutes les données provenant de cet outil sont issues d'API hébergées chez notre client. Ainsi, dès qu'il y a un problème avec une API, cela sort de notre champ d'action et nous sommes contraints de contacter les équipes responsables en interne pour résoudre le problème.


Ces obstacles techniques peuvent entraîner des retards ou blocages dans le développement, ce qui peut être source de frustration. Il est donc essentiel de maintenir une communication ouverte et transparente entre les deux parties afin de résoudre rapidement ces problèmes et minimiser leur impact sur le projet.


Quelles recommandations donnerais-tu aux PPO qui débutent ?

Bien accompagner son PO pour avoir une bonne vision et compréhension du produit. Il faut être en communication constante avec l’ensemble de l’équipe pour anticiper les risques et besoins.


Pour encourager la participation des experts métiers dans le processus de développement agile, j’intègre autant que possible les experts métiers dans les instances de la cérémonie agile, tels que les réunions de planification du sprint, les reviews et les rétrospectives. Je veille également à ce qu’ils soient impliqués dès le début du processus de développement, en les invitant à participer à l'élaboration des user stories et à la définition des critères d'acceptation.


Vous souhaitez vous aussi être accompagné par nos équipes Shift Acceleration dans la conception et le développement de vos produits digitaux ?



Vous êtes candidat·e et souhaitez nous rejoindre ? Retrouvez l’ensemble de nos offres d’emploi ici.


74 vues0 commentaire
bottom of page